Sur ce site

Comité de quartier

Plan et accès

Activités

A faire, à voir

Infos pratiques

Dossiers du comité

Histoire du quartier

Rencontres

Echos des échevinats

Liens

Photos

Agenda

Histoire des rues du quartier

Les activités permanentes

Actualités

Accueil

 



VIDEO DE PRESENTATION DU PROJET D’ESPLANADE

Dernière modification le 12 janvier 2007


Projet élaboré par le bureau d’architecture Dethier et Associés.

Le lien vers la vidéo se trouve à la fin des textes explicatifs.

Attention : ce projet n’est pas définitif.

La vidéo est divisée en séquences. Nous nous sommes attachés à vous donner, autant que possible, des informations sur chaque séquence. L’idéal est d’imprimer la page pour suivre les explications sur le déroulement de la vidéo.

  1) vue en plan de l’ensemble du projet. Les parties immobilières en projet sont en jaune clair.

  2) la vue panoramique tournante commence derrière la gare (Cointe), passe la Meuse en amont (Fragnée), englobe- en enfilade- la cité de l’audio visuel en Longdoz et le Palais des Congrès (en blanc), la passerelle et la gare, repasse la Meuse en aval (ville) pour se terminer derrière la gare.

  3) la séquence débute au parc de la Boverie. Nous franchissons la passerelle sur la Meuse pour arriver rue Paradis puis remonter vers la gare. A remarquer, à gauche, le projet de building qui devrait marquer symboliquement le début de l’esplanade et, à droite, les immeubles actuels de la rue Paradis. Enfin, nous arrivons à la gare.

  4) Nous sommes du côté de la rue Varin et nous découvrons une vue sur l’esplanade et la ligne des abris bus de la rue Paradis. Ceux-ci sont prévus en acier Corten et de l’eau devrait courir sur les toitures et les flans. Ensuite, nous descendons l’esplanade vers la Meuse et la passerelle en longeant les nouvelles constructions. Les plans d’eau sont de faible profondeur et ce n’est aucun cas le « canal » dont il fut question dans le projet initial de Calatrava. Nous montons sur la passerelle et voyons, au fond à gauche, le palais des Congrès et la tour cybernétique et sonore du parc de la Boverie.( La RTBF quittant le palais pour la cité de l’audio-visuel, il est prévu de transformer les locaux ainsi libérés en un centre attractif. Par ailleurs, la tour cybernétique sera remise en état. Du parc de la Boverie, nous aurons un accès aisé au centre de l’audio-visuel, au musée de la Métallurgie et au musée des Transports).

  5) La vue démarre de la rive gauche de la Meuse (héliport) rendue aux piétons et, depuis la passerelle, remonte vers la gare par le centre de l’esplanade..

  6) Nous voyons les nouveaux immeubles (design non encore défini) dont la hauteur est limitée et revenons sur l’arrière du building « phare » qui marque le début de l’esplanade côté Meuse.

  7) La séquence montre les intercommunications qui faciliteront les connections entre les différents îlots et le quartier lui-même. Nous remontons ensuite vers la gare.

  8) Nous partons de la gare pour une vue panoramique à 360° depuis le parvis et passons sous les abris bus pour arriver rue Paradis vers la place des Guillemins.

  9) Vues en plan.

On remarquera que la circulation des véhicules sur le quai s’effectuera en tunnel afin de permettre une circulation piétonne en continu de l’esplanade jusqu’aux rives de la Meuse lesquelles seront ainsi facilement accessibles. On remarquera également, à droite de l’entrée de la rue Paradis côté Meuse, un projet de mini village dans l’espace compris entre la rue Paradis, l’avenue Blonden et la rue des Vingt-Deux. Enfin, si l’on peut se réjouir du maintien de certaines habitations de la rue Paradis, certains pourront regretter que ce maintien empêche un tracé rectiligne qui ouvrirait complètement la vue vers la gare dès l’entrée dans l’esplanade côté Meuse.

Revue de presse :

« Les urbanistes français stupéfiés » et « périmètre de remembrement urbain pour les Guillemins ». (la Meuse du mercredi 15/11/2206). Le retour des tours (La Libre Belgique du vendredi 29 décembre 2006.

Les urbanistes français stupéfiés. Dans son édition du 15 novembre 2006, le journal « La Meuse » rend compte – sous la signature de Philippe Bodeux - de la présentation, au Forum des projets urbains de Paris, des projets d’esplanade de Santiago Calatrava et du bureau d’architecture Dethier et Associés devant 200 personnes dont la fine fleur des urbanistes français. Le journaliste écrit : "Trois projets ont les honneurs d’une présentation prolongée : Rennes, Metz et … Liège. Le projet de S. Calatrava qualifié de « stupéfiant et très exotique » par la chargée de mission au sein du service de l’Urbanisme de l’Etat français ne fait pas l’unanimité et c’est le moins que l’on puisse dire. Les auditeurs se regardent, interloqués, à la vue du premier projet (la gare reliée à la Meuse par un immense canal) puis à la vue du second projet et ses rideaux d’immeubles qui bordent un vaste plan d’eau lequel coupe le quartier en deux. Les remarques fusent : « Ca c’est de l’urbanisme à la Haussmann comme on n’en fait plus », « Quel geste urbanistique suranné ». Nathan Starkman, un ancien grand prix de l’urbanisme souligne que ; « C’est une griffe architecturale qui ignore et nie le quartier préexistant mais qui peut avoir du succès simplement parce qu’elle est de renom. Elle amène un nombre impressionnant d’expropriations. Vont- elles générer autre chose qu’un geste architectural ? ». Pour Luc Bousquet, urbaniste de l’Etat, qui aide les collectivités françaises à recréer de nouveaux quartiers : » C’est étonnant de voir revenir dans votre ville ce qui ressemble à une catastrophe urbanistique du passé. Quand on aménage les abords d’une gare TGV, on ne peut pas oublier le quartier qu’il y a autour. Heureusement, la Ville apporte une réponse moins violente que Calatrava et améliore du coup son projet »." Par contre, les vues imaginées par l’équipe de Daniel Dethier ont manifestement rassuré l’auditoire.

Périmètre de remembrement urbain pour les Guillemins.

Dans la même édition le journal note que : selon Michel Firket, il reviendra ensuite au Collège de définir un périmètre de remembrement urbain, procédure qui permet d’accélérer tout ce qui a trait à l’organisation d’un territoire donné en termes de mobilité, de fonctions de logement, bureaux et commerces, gabarit des immeubles et espaces publics. « Il va falloir que tout cela se négocie avec la Région, la Société wallonne de transport, Euro-Liège TGV, le ministère des Finances bref tous les partenaires concernés » déclare Michel Firket « La définition du périmètre de remembrement devrait être achevée avant l’été et présentée pour approbation au conseil communal ». Entre-temps, il s’agira de négocier avec la Région pour obtenir de nouveaux moyens financiers, de résoudre l’avenir de la tour des Finances – avec un certain Didier Reynders – et d’éventuellement satisfaire ceux qui réclament malgré tout une intervention du renommé Calatrava.

Le retour des tours.

Le 29 décembre, la Libre Belgique consacrait deux pages au retour des tours sous la signature de Guy Duplat où le journaliste note d’emblée que les tours reviennent et que c’est un des enseignements de l’année 2006. Il énumère ensuite tous les exemples de « super gratte ciel » et les villes qui les accueillent allant de Taipei 101 avec ses 509 m à Gasprom City avec près de 300m en passant par Dubaï, Kuala Lumpur, Chicago, la Chine, Barcelone et Londres sans oublier Bruxelles. Le journaliste rend compte ensuite de son entretien avec Philippe Samyn coauteur de la tour Dexia à Bruxelles (145 m, à l’emplacement de la tour Martini) lequel note : « Construire une tour est un acte de fierté, mais la fierté est un sentiment humain. Au-delà de ce constat, les plus belles tours sont celles qui expriment le sentiment d’un lieu. Dans ce sens, les beffrois sont plus significatifs pour moi que les cathédrales car ils sont l’expression de toute une collectivité. Les seules tours qui devraient subsister sont celles qui expriment cette collectivité. La tour, pourrait-on dire, est le château du XXI me siècle. »

Verrons nous une tour-château remplacer l’immeuble des finances ? Les paris sont ouverts. Vous pouvez laisser votre appréciation sur le forum de discussion du site.

Pour visionner la vidéo




 
 

accueil